mercredi 4 décembre 2013

Flan Entremet au Chocolat Noir et Cannelle/Budino al Cioccolato eCannella



 
In Italiano Più Giù
 
Celle ci c'est une recette d'enfance. C'est le gouter que ma grand mère nous préparait dans l'après midi après nous avoir aidé avec les devoirs d'école. Maintenant il faut avouer que celui de ma grand mère était un entremet au chocolat en poudre dans un sachet sorti d'une boite en carton mais nous on l'aimait quand même ( le gouter et la grand mère bien sur!)
Mais la question est: comment on fait en vrai un entremet? Il y a des œufs ou pas? De la farine ou des feuilles de gélatine? Beuh...
En cherchant par ci par là, il y en a de toute sorte, avec ou sans œufs, plus ou moins de farine, plus ou moins de sucre. Et puis la recette c'est révélée la plus fastoche au monde: pas d'œufs, une quantité suffisante de sucre, quelques minutes de cuisson et le tour est joué.
J'ai choisi la recette qui revenait le plus souvent et j'ai juste fait quelque petites modifications aux quantités pour l'ajuster à mon goût. Maintenant je vais pas dire que je ne mangerais plus jamais de l'entremet en poudre du sachet, c'est le goût du souvenir qui me manque... 
 


 
 
Ingrédients pour 3 petite tasses:
70gr de beurre
30gr de farine
100gr de chocolat noir
400ml de lait
80gr de sucre
1/2 bâtonnet de cannelle
 
Faire chauffer le lait dans une casserole avec la cannelle, dès qu'il arrive à petite ébullition sortir du feu et laisser infuser la cannelle au moins 10 minutes.Filtrer.
Dans une autre casserole faire fondre le chocolat en petits morceaux avec le beurre et le sucre à feu bas en mélangeant.
Dès que le chocolat a complètement fondu, verser la farine et le lait au fur et à mesure.
Laisser cuire doucement jusqu'à ce que le mélange soit dense et nappe le dos d'une cuillère en bois.
Verser ensuite l'entremet dans des tasses ou verrines, selon votre envie, laisser refroidir à température ambiante puis mettre au frigo au moins 4 heures.
Si vous ajoutez de la chantilly c'est une tuerie!

 
 
 
Questa è una ricetta d'infanzia. E' la merenda che la nonna ci preparava per il pomeriggio dopo averci aiutati con i compiti. Ora devo confessarvi che quello di mia nonna era un budino in polvere tutto dritto uscito dalla scatola di una famosa marca in Italia, che ci piaceva un sacco comunque ma la nonna sapeva compensare con delle frittellealle mele da urlo...
Ma la vera questione è: come si fa il vero budino? Ci vogliono le uova oppure no? La farina o i fogli di gelatina?Boh...
Cercando di qua e di là ce ne sono di tutti i tipi: con o senza uova, con più o meno farina, più o meno zuccherati. E poi la ricetta si è rivelata essere la più facile del mondo: niente uova, una quantità sufficiente di zucchero, qualche minuto di cottura ed è fatta!
Ho scelto la ricetta che ho trovato più spesso facendo qualche piccola modifica nelle quantità per adattarla ai miei gusti.
Pero' non prometto che non mangero' mai più del budino in polvere, è il sapore del ricordo che mi manca...
 
Ingredienti per 3 ciotoline:
70gr di burro
30gr di farina
100gr di cioccolato fondente
400ml di latte
80gr di zucchero
1/2 bastoncino di cannella
 
Far scaldare il latte in un pentolino con la cannella,quando è arrivato a piccola ebollizione togliere dal fuoco e lasciare in infusione per 10 minuti. Filtrare.
In una casseruola far fondere il cioccolato con il burro entrambi a pezzetti e lo zucchero su Fuoco basso mescolando con un cucchiaio.
Quando il cioccolato sarà sciolto,aggiungere la farina ed il latte poco alla volta mescolando con una frusta per evitare i grumi.
Lasciar cuocere mescolando fino a che non si addensa.
Versare il composto nelle ciotoline, lasciare raffreddare a temperatura ambiente e mettere poi in frigo per almeno 4 ore. Mangitelo con la panna montata per la golosità!
 
 
 
 
 
 


lundi 30 septembre 2013

Tapas de Jambon Bellota et Girolles/Tapas di Bellota et Finferli

 
J'ai passé les vacances sur la côte basque et qui dit pays basque dit soleil,surf,bodyboard,gateau basque,soupions à la plancha,gambas,piment d'Espelette,petit détour en Espagne,Saint Sébastien et jambons:Serrano,Iberico,Pata Negra,Bellota puis chorizo,je crois que vous avez compris...
 
Comme je n'ai pas raté l'occasion de passer dans une super boutique de jamon de San Sébastien et j'ai fait quelques amplettes et que j'en avais bien mis de côté caché dans le frigo(merci le sous vide!) en attendant de le déguster et savourer calmement.
Comme la saison des champignons a aussi commencé et qu'ai posé les yeux sur des belles girolles,la semaine dernière j'ai enfin ouvert mon jambon!
LE GRAND BONHEUR!!!
 
Je ne sais pas si vous avez déjà gouté du Bellota mais si ce n'est pas encore fait,c'est une chose à faire au moins une fois dans la vie:sa couleur,la fine couche d'huile due au gras qui ¨transpire¨ sur la viande et qui lui confère tout son parfum et son fondant en bouche,pas besoin de macher presque,il fond vraiment sur votre langue.Le goût rond,long en bouche...ahhh,je me donne faim toute seule!
Bref,pour ne pas le dénaturer j'ai juste décidé de le manger comme là-bas,en Espagne,sur une tapas:pain grillé,frotté à l'ail,petite poêlée de girolles et fine tranche de jambon.Trop bon.
 
 
 
Ingrédients pour 6 tapas:
1/2 baguette
Quelques tranches de Bellota
100gr de petites girolles
1 gousse d'ail
Petit bouquet de persil plat
1 noix de beurre doux
sel,poivre
 
Nettoyer les girolles sans les couper,faire fondre le beurre dans une poêle bien chaude avec la demi gousse d'ail écrasée,la faire dorer sans la bruler puis l'enlever.Faire ensuite sauter les girolles et quand elles sont bien luisantes car enrobées de beurre,saler et poivrer.Faire cuire jusqu'à ce que l'eau des girolles soit évaporée puis ajouter le bouquet de persil haché,bien mélanger encore 1 minute.Garder au chaud.
Couper la baguette en 6 tranche de 1,5cm en biais,la passer sous le grill du four ou au grille pain puis les frotter avec l'autre demi gousse d'ail,poser une tranche de Bellota puis poser quelques girolles sur le jambon.
Déguster sans attendre.


 
Ho passato le vacanze sulla costa basca e chi dice paese basco dice sole,surf,body board,pasticceria basca,seppie alla plancha,gamberoni,peperoncino di Espeleta,visita in Spagna,San Sebastian e prosciutto:Serrano,Iberico,Pata Negra,Bellota e poi ancora chorizo,credo che abbiate capito...
 
Come non ho person l'occasione di passare in un super negozio specializzato a San Sebastian, che ci ho fatto qualche spesuccia e che ne avevo ben messo via nascosto in frigo,(grazie al sottovuoto!)
 aspettando di gustarlo e assaporarlo tranquillamente.
Come la stagione dei funghi é cominciata e che ho posato gli occhi su dei bei finferli,la settimana scorsa ho infine aperto il mio Bellota!
CHE FELICITA'!
 
Non so se avete già avuto l'occasione di assaggiare del prosciutto Bellota,ma se non lo avete giàa fatto è sicuramente una cosa da fare nella vita:il suo colore, lo strato sottile di olio dovuto al grasso che ¨suda¨ sulla carne che gli conferisce tutto il suo aroma ed il suo fondente,quasi non c'é bisogno di masticare,fonde davvero sulla lingua.
Faccio breve,per non nascondere il suo sapore ho allora deciso di gustarlo come laggiù,in Spagna,come una tapas,a dire il vero quasi come una bruschetta:pane tostato all'aglio,spadellata di finferli e Bellota.Toppo buono.
 
Ingredienti per 6 tapas:
1/2 baguette
qualche fetta di Bellota
100gr di finferli piccoli
1 spicchio d'aglio spelato
1 noce di burro
prezzemolo
sale e pepe
 
Pulire i finferli senza tagliarli,far sciogliere il burro in una padella ben calda con mezzo spicchio d'aglio schiacciato,farlo dorare senza bruciarlo,poi toglierlo dalla padella.Far saltare i finferli e quando saranno bei brillanti perché ricoperti di burro,salare e pepare.
Far cuocere finché l'acqua dei funghi é completamente evaporata,poi aggiungere il prezzemolo tritato,mescolare bene ancora 1 minuto,togliere dal fuoco e conservare al caldo.
Tagliare la baguette a fette di 1,5 cm di spessore di sbieco,passarle sotto il grill del forno o al tostapane,strofinarle con l'altra metà dello spicchio d'aglio,coprire con una fettina di Bellota e poi porci sopra qualche finferlo.
Mangiare senza attendere.
 
 
 

dimanche 28 juillet 2013

Tataki de bœuf sauce ponzu



Je me rends compte de ne pas être bien présente sur le blog ces temps ci,un peu le temps qui manque,un peu la flemme,un peu le manque d'inspiration...bref,je continue à cuisiner mais il y a des périodes comme ça,de panne sèche et comme en ce moment(on va dire depuis quelques mois en réalité) mon envie de manger est plutôt tournée vers la gastronomie japonaise,alors je me dis que pas tout le monde va supporter longtemps mais en même temps c'est mon blog et je poste ce que veux non?!?! 😋

Aujourd'hui je fais un compromis:comme c'est la saison des BBQ je profite pour vous proposer un filet de bœuf grillé à la japonaise,le tataki de bœuf.

Ingrédients pur 2 personnes:
200gr de filet de bœuf
1cac d'huile végétale
1/2 concombre

Sauce ponzu:
30ml sauce soja japonaise
30ml de dashi premier
30ml jus de citron
1 oignon nouveau en fines lamelles


Sortir la viande du frigo une bonne demi heure avant cuisson.La badigeonner d'huile et la faire griller sur un grill huilé bien chaud jusqu'à ce que tous les côtés soient bien dorés (vous pouvez profiter aussi du BBQ,c'est la saison je vous rappelle!).
Plongez le aussitôt dans un saladier d'eau froide pour arrêter la cuisson,l'égoutter et le sécher avec du papier absorbant.

Couper en deux dans le sens de la longueur le concombre,enlever les graines et le couper en tranches fines,le disposer sur l'assiette de service.

Mélanger le jus de citron,la sauce soja et l'eau dans un petit bol,ajouter l'oignon nouveau.

Couper le bœuf en fines tranches,les disposer sur l'assiette de service avec le concombre et servir accompagné de suce ponzu(éventuellement ajouter à part dans des ramequins individuels de l'ail émincé,du gingembre rapé).


Vous pouvez faire la même préparation en tataki avec du saumon ou du thon.

mardi 11 juin 2013

Gnocchi au mascarpone,chorizo,épinards et pignons de pin/Gnocchi al mascarpone,chorizo,spinaci e pinoli

                            
 


Aujourd'hui une recette presque de vide placards et frigo,une recette à la va vite mais pleine de saveurs et de plaisir pour les papilles.Une recette de pâtes,des gnocchi à vrai dire et queqlque chose par ci par là pour les accomoder.
Pas d'histoire,pas de souvenirs juste la recette...

Ingrédients pour 4 personnes:
600gr de gnocchi de pomme de terre
200gr de mascarpone
100gr de chorizo fort
400gr de feuilles d'épinards frais
1 oignon nouveau
une poignée de pignons de pin
Huile d'olive
Sel,Poivre

Porter une casserole d'eau salée à ébullition,en même temps faire revenir dans une poêle avec 1 càs d'huile d'olive le chorizo découpé en petits dés de 5x5 mm et laisser bien dorer pour les faire devenir croustillants reserver.Dans la même poêle ajouter l'oignon nouveau émincé,faire cuire 2 minutes puis verser les épinards bien lavés et éssorés et laisser cuire jusqu'à ce qu'ils soient fanés mais encore bien verts.Saler et poivrer.
Ajouter le mascarpone,bien mélanger jusqu'à le faire fondre complètement,ajuster l'assaisonnement si nécéssaire.
Faire griller à sec dans une petit poêle les pignons de pin.
Faire cuire les gnocchi dans la casserole d'eau bouillante jusqu'à ce qu'ils viennent à la surface de l'eau,les égoutter puis les verser dans la poêle avec la sauce au mascarpone,bien mélanger pour napper tous les gnocchi,ajouter les dés de chorizo et mélanger encore.
Dresser dans les assiettes de service et parsemer avec des pignons de pin grillés.
Bon appétit!



Oggi una ricetta quasi da vuota dispensa e frigo,una ricetta fatta in fretta ma piena di sapori e di piacere per le papille.Una ricetta di pasta,di gnocchi a dire il vero e qualche cosa di qua e di là per accomodarli.
Nessuna storia,nessun ricordo,solo la ricetta...

Ingredienti per 4 persone:
600gr di gnocchi
200gr di mascarpone
100gr di chorizo forte
400gr di foglie di spinaci freschi
1 cipollotto novello
Olio d'olivo
Sale,pepe

Far bollire una pentola d'acqua salata e nello stesso tempo far cuocere in una padella con un cucchiaio di olio il chorizo tagliato a dadini di 5x5mm e lasciarli dorare fino a farli diventare croccanti e riservare.
Nella stessa padella far soffriggere il cipollotto affettato per circa 2 minuti e infine versare gli spinaci ben lavati ed asciugati e lasciarli cuocere fino a che siano appassiti ma ancora belli verdi.Salare e pepare.Aggiungere il mascarpone,mescolare bene fino a farlo fondere completamente,aggiustare di sale se necessario.
In un pentolino,far grigliare a secco i pinoli.
Far cuocere gli gnocchi nell'acqua bollente fino a che ritornino a galla,scolarli poi versarli nella padella con la salsa al mascarpone,mescolare bene per nappare tutti gli gnocchi,aggiungere i dadini di chorizo e mescolare ancora.
Mettere nei piatti di servizio,cospargere con i pinoli e servire subito.
Buon appetito!

lundi 6 mai 2013

Foie de Lotte au Saké/Fegato di Rana Pescatrice al Saké




Plus d'un mois sans publier de recettes,mais ce n'est pas pour autant que j'ai arrêté de cuisiner,de tester,de découvrir et de manger(bien sur).
Je reviens en simplicité,comme j'aime,avec cette idée japonaise(je sais,encore!) pour cuire le foie de lotte,pas toujours évident à cuisiner.Comme ce sont les derniers de la saison,en hiver c'est toujours meilleur,j'en ai profité chez le poissonnier pour en acheter un pas tros gros.
 Si vous aimez le fort goût de poisson légèrment aromatisé,cette recette est pour vous...

Ingrédients pour 1 ou 2 personnes:
1 foie de lotte de 150-200gr
35ml de saké + pour le rinçage
1càs de sauce soja
2 càs d'huile neutre
farine
sel
poivre

Mettre le foie de lotte sur un film alimentaire,parsemer de sel sur les deux faces,puis l'envelopper et le conserver au frigo pendant 1 heure.
Retirer le foie du frigo,le rincer avec du saké pour enlever le sel,l'essuyer,le saupoudrer entièrement de poivre et le passer dans la farine.
Dans une poêle faire chauffer l'huile,puis faire dorer le fois des deux côtés et jeter ensuite l'huile.
Dans la poêle de cuisson déglacer avec le saké,faire évaporer l'alcool et ajouter ensuite la sauce soja et bien asperger le foie.
Retirer du feu,détailler le foie en bouchée et servir avec la sauce par dessus.
Vous pouvez l'accompagner de légumes vert cuits à l'eau.


Più di un mese senza pubblicare ricette,ma non è per questo pero' che non ho cucinato,provato nuove ricette,scoperto novità, e soprattutto mangiato(ovvio).
Ritorno con della semplicità,come piace a me,con questa idea nipponica(si,lo so ancora...) per cucinare il fegato di rana pescatrice,non sempre evidente da preparare(se avete altre idee lasciate un messaggio ;-) ).
Come sono gli ultimi della stagione,in inverno sono sempre migliori,ne ho approfittato in pescheria per prenderne uno non troppo grosso.
Se vi piace il gusto forte del pesce leggermente aromatizzato,questa ricetta è fatta per voi...

Ingredienti per 1 o 2 persone:
1 fegato di rana pescatrice di 150-200 gr
35ml di saké + per il risciacquo
2 cucchiai di salsa di soja
2 cucchiai di olio neutro
farina
sale
pepe

Mettere il fegato su di una pellicola alimentare,cospragere di sale su entrambi i lati, chiudere e lasciar riposare in frigo per 1 ora.
Togliere il fegato dal frigo,sciacquarlo con del saké per togliere il sale,asciugarlo,cospargerlo interamente di pepe e passarlo nella farina.
In una padella far scaldare l'olio,in seguito far dorare il fegato su entrambi i lati,alla fine della cottura gettare l'olio.
Nella stessa padella versare il saké,far evaporare l'alcool poi aggiungere la salsa di soja e ben cospargere il fegato.
Togliere dal fuoco,tagliare il fegato a fettine e servire cosparso di salsa.
Potete accompagnarlo di verdure bollite(spinaci,fagiolini verdi,pak choi...)


mercredi 3 avril 2013

Kara Age de Porc/Kara Age di Maiale






Più sotto in italiano

Si vous suivez régulièrement ce blog,vous savez qu'au mois de janvier j'ai passé quelques jours à Sapporo au Japon(clic ici et ici pour rafraichir ta mémoire).Parmis tous les plâts que j'ai pu y déguster, dont beaucoup sont des izakaya,un que j'avais particulièrement aimé et que j'ai voulu absolument refaire dans ma cuisine est le kara age.
D'habitude préparé avec du poulet,celui que j'ai gouté à Sapporo était au porc(photo 2 ci-dessus) et la chair moelleuse de l'échine marinée à peine passée dans la fecule de pommes de terre et frite ensuite est vraiment un régal,la friture n'enlève en rien la saveur de la marinade et le côté croustillant à l'extérieur vous fera oublier les nuggets du commerce,surtout que c'est trop simple à préparer et rélativement rapide si on ne compte pas le temps de marinade.
Vous pouvez en préparer comme apéritif ou en plât pour les enfants,la mienne a adoré!

Ingrédients pour 2/3 personnes:
300gr d'échine de porc
1 grosse gousse d'ail
Fécule de pommes de terre
1 càs de gingembre rapé frais
1 càs de saké
4càs de sauce soja
Poivre
Huile pour friture

Couper la viande en morceaux de taille d'une bouchée.
Peler et écraser l'ail puis le mettre dans un bol avec le gingembre,le soja,le saké et du poivre du moulin.Ajouter la viande,bien mélanger et laisser mariner au frais pendant 30 minutes.

Laisser égoutter les morceaux de viande et les passer dans de la fécule de pommes de terre pour bien les enrober.
Faire chauffer l'huile et faire frire les morceaux de viande en plusieurs fois pendant 5 minutes ou jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés.Egoutter sur du papier absorbant puis servir avec des quartiers de citron.

Je vous préviens,les izakaya c'est pas fini!!!


Se seguite regolarmente questo blog,sapete che al mese di gennaio ho passato qualche giorno a Sapporo in Giappone(clicca qui e qui per rinfrescare la memoria).Fra tutti i piatti che ho potuto assaggiare,di cui molti izakaya,uno che avevo particolarmente apprezzato e che ho voluto rifare a casa è il kara age.
Di solito preparato con carne di pollo,quello che ho mangiato a Sapporo era di maiale(seconda foto dall'alto) e la morbidezza della coppa marinata(taglio utilizzato per questa ricetta) appena passata nella fecola di patate e poi fritta è davvero una goduria.La frittura non copre il sapore della marinata e la crosticina croccantissima vi farà dimenticare i  nuggets del commercio,soprattutto che è davvero semplice da fare e relativamente rapida se non si tiene conto del tempo per la marinata.
Potete preparne come aperitivo o come piatto per i bambini,la mia ha adorato!

Ingredienti per 2/3 persone:
300gr di coppa di maiale
1 grosso spicchio d'aglio
Fecola di patate
1 cucchiaio di zenzero grattuggiato fresco
1 cucchiaio si saké
4 cucchiai di salsa di soja
Pepe macinato fresco
Olio per friggere

Tagliare la carne in bocconcini.
Spelare l'aglio e schiacciarlo con l'apposito strumento poi metterlo in una ciotola con lo zenzero,la soja,il saké e un po' di pepe.Aggiungere la carne,mescolare bene e far marinare al fresco per 30 minuti.

Lasciar sgocciolare i pezzi di carne poi passarli nella fecola di patate per ben ricoprirli.
Far scaldare l'olio e far friggere i bocconi di carne(qualche pezzo alla volta) per circa 5 minuti o fino a che siano belli dorati.Far asciugare su della carta assorbente poi servire accompagnati da fette di limone.

Vi avviso,non ho ancora finito con gli izakaya!!!





mardi 26 mars 2013

Green Sriracha




Il y a des jours où une envie de très épicé me persecute,il faut que je mange du piquant,du pimenté,du très pimenté au moins pendant une semaine,je ne sais pas pourquoi mais ça m'est resté depuis ma grossesse il y a trois ans(il y en a qui veulent des fraises,bien moi,je voulais du piment et maintenant ma fille adore...) et parfois donc cette envie revient.

J'ai trouvé alors cette recette de sriracha (du livre de Gwyneth Paltrow) qui d'habitude se fait avec de jalapenos rouges mais comme je n'ai trouvé que des piment verts du Maroc et bien j'ai fait avec...et le resultat est ultra fort,maintenant il ne me reste qu'a en prendre du gros bocal quand l'envie me prend.
Oui,j'ai vu large,un gros bocal de cornichons recyclé en pot de sauce sriracha,c'est complètement fou mais je m'en fou,heureusement ça se garde à l'infini...Si vous n'aimez pas le trop piquant,enlevez les graines des piments,moi j'ai tout gardé(folle je vous dis!)

Ingrédients pour un gros bocal:
150gr d'ail pelé
400gr de piments verts
500ml de vinaigre de riz
70ml de sirop d'agave
2càs de gros sel
1càs de fécule de maïs
2càs de nuoc mam

Mettre l'ail dans une casserole remplie d'eau,porter à ébullition,retirer du feu et refroidir sous l'eau froide.Répéter encore une fois.
Laver les piments,les équeter et couper en lamelles (avec ou sans graines à vous de voir) les mettre dans une casserole avec l'ail émincé et le vinaigre puis porter à ébullition,laisser cuire 3 minutes et retirer du feu.
Verser le sirop d'agave et le sel dans la casserole et bien mélanger puis laisser refroidir pendant 1 heure.
Ensuite mixer le contenu de la casserole au mixeur le plus finement possible,remettre la sauce dans la casserole,reporter à ébullition et laisser mijoter à petit feu pendant 15 minutes pour donner de la consistence et faire reduire.
Dans un verre mélanger la fécule avec 1càs d'eau tiède et l'ajouter à la sauce en fouettant,continuer la cuisson jusqu'à ce que la sauce soit épaissie,rétirer du feu puis ajouter la sauce nuoc mam.Verser dans le bocal,fermer et garder au frigo.


Ci sono giorni in cui un irrefrenabile voglia di speziato mi perseguita,devo mangiare del peperoncino,piccante,molto piccante almeno per una settimana,non so perché ma mi è rimasto dalla mia gravidanza di tre anni fa (alcune vogliono le fragole,io volevo il peperoncino e ora mia figlia adora...) e a volte questa volglia ritorna.

Ho trovato allora questa ricetta di sriracha (dal libro di Gwyneth Paltrow) che di solito si prepara con dei jalapenos rossi ma siccome ho trovato solo dei peperoncini verdi del Marocco,ho fatto con quello che c'era ed il risultato è ultra forte,ora non mi resta che prenderne dal boccale a mano a mano che la voglia di piccante mi salta addosso.
Si,ho visto piuttosto in grande,un boccalone di cetriolini riciclato in vaso di salsa sriracha è un'idea completamente folle ma per fortuna si conserva all'infinito ( se il troppo piccante non vi piace,togliete i semi dei peperoncini,personalmente ho utilizzato tutto,folle vi ho detto!).

Ingredienti per un grosso boccale:
150gr di aglio in spicchi
400gr di peperoncini verdi
500ml di aceto di riso
70ml di sciroppo di agave
2 cucchiai di sale grosso
1 cucchiaio di fecola di mais
2 cucchiai di nuoc mam

Mettere l'aglio spelato in una pentola d'acqua,far bollire,togliere dal fuoco,raffreddare sotto l'acqua fredda e ricominciare l'operazione.
Lavare i peperoncini,togliere il picciolo e tagliarli a fettine(con o senza i semini vedete voi) metterli in una pentola con l'aglio tagliato a fettine e l'aceto poi portare a bollore,far cuocere 3 minuti e togliere dal fuoco.
Versare lo sciroppo d'agave e il sale nella pentola,mescolare bene e far raffreddare per un'ora.
In seguito mixare il contenuto della casseruola il più finemente possibile,rimettere la salsa nella casseruola,riportare a bollore poi lasciar sobbollire per 15 minuti circa a fuoco basso per ridurre e far addensare.
In un bicchiere mescolare la fecola con un cucchiaio di acqua tiepida e aggiungerla alla salsa mescolando con una frusta,continuare la cottura fino a che la salsa sia piuttosto spessa,togliere dal fuoco e aggiungere la salsa nuoc mam.Quando sarà più fredda mettere nel boccale e porre in frigorifero.

dimanche 24 mars 2013

Compote de Potiron,Pommes,Cannelle pour Un Tour En Cuisine




Pour le tour 241 organisé par Un Tour En Cuisine,chose à laquelle je n'avais pas participé depuis looongtemps,j'ai du piocher une recette chez Alaro,alors que Lilydine doit venir chez moi pour choisir,on verra ce qu'elle a eu envie de cuisiner...

Chez Alaro j'ai donc choisi une compote de potiron,pommes et cannelle,je sais c'est tout simple mais j'avais envie de faire une petite verrine sucré mais pas trop pour un dessert et j'ai trouvé que sa recette correspondait parfaitement à ce que je cherchais.
En fait j'ai utilisé un potiron de Mantova, juste à côté de chez moi en Italie en Lombardie,un classique pour quand on veut préparer les ravioli alla zucca typiques de cette ville(ma mère m'en a  rapporté un il y a quelques semaines) et j'ai fait une petite crème au mascarpone et ajouté quelques amaretti pour justement rappeler le goût des ravioli.

Ingrédients de la compote pour 3-4 personnes:
320gr de chair de potiron de Mantova
1+1/2 pomme golden
2 càs de miel millefleurs
3/4 de verre d'eau
cannelle en poudre

Pour la verrine pour 1 personne:
2càs de compote
2càs de mascarpone
2càc de sucre
Amaretti mini(ou de taille normale réduits en poudre)

Eplucher le potiron et les pommes et les détailler en cube de la même taille pour faciliter une cuisson homogène.Les mettre dans une casserole avec le miel et l'eau,porter à ébullition et faire mijoter à feu moyen jusqu'à ce que les fruits soient facilement écrasables.

Enlever du feu et mixer à l'aide du mixeur plongeant,ajouter ensuite la cannelle selon votre goût(plus ou moins prononcé,moi j'adore et je dois la sentir donc j'ai mis au moins 1 càc!).
Laisser refroidir et entreposer au frais sous papier alimentaire.

Préparer la verrine:mélanger le mascarpone avec le sucre dans un petit bol,puis verser la compote dans le fond de la verrine,couvrir avec le mascarpone puis avec les amaretti entiers si minis ou en poudre si de taille normale.

 
Ils ne sont pas mimi tous petits mes amaretti???
 

mercredi 13 mars 2013

Pain perdu




                                                                                                     Più giù in italiano

Le pain perdu,un classique de la cuisine française mais qui est en fait connu sous d'autres noms dans tout le monde:au Canada c'est le pain doré servi bien sur avec le sirop d'érable,en Angleterre c'est le french toast,dans les pays latins c'est torreja ou torrija,en Suisse c'est croûte dorée.
A l'origine "inventé" pour ne pas jeter le pain rassis pour ne rien gaspiller à la maison,aujourd'hui il est proposé à la carte des desserts de grands restaurants gastronomique,bien sûr revisité en encore plus gourmand.
Souvent préparé pour le goûter des enfants,il reste le petit dessert reconfortant des adultes aussi.

Celui que vous voyez dans les photos c'est mon premier pain perdu,j'en ai mangé deux fois depuis que je suis en France(11 ans cette année!),je sais ce n'est pas beaucoup et j'ai donc voulu le faire moi même surtout qu'il est trop simple à préparer et que mon mari adore ça.
J'ai juste remplacé le pain par de la brioche pour le goût un peu déjà sucré et le sucre vanillé classique je l'ai échangé avec du sucre à la pomme et gingembre rammené du Japon qui dégage un subtil parfum doux et épicé.

Ingrédients pour 2 personnes:
4 tranches de brioche
1 oeuf
125ml de lait
1 càs de sucre
1 càs de sucre au gingembre et pommes
30gr de beurre

Dans un plât creux battre l'oeuf en omelette et dans un deuxième plât verser le lait,les sucres et mélanger.
Faire tremper les tranches de brioches dans le lait pour bien les imbiber,puis les passer dans l'oeuf des deux côtés.
Dans une poêle,faire fondre le beurre,y déposer les tranches de brioches et les faire dorer sur les deux faces.
Poser la brioche sur les assiettes et parsemer encore avec un peu de sucre au gingembre et à la pomme.(Si vous voulez en faire vous même,passer des pommes séchées au mixeur pour les reduire en poudre fine et conserver.
Puis mettre du sucre semoule dans le mixeur,ajouter du gingembre en poudre et un peu de poudre de pommes,tout ça selon votre goût par rapport au gingembre,il doit resulter un sucre fin,légerment "piquant"par le gingembre et assez parfumé en pomme.)


Il pain perdu (pane perso letteralmente) è un grande classico della cucina francese ma che è in effetti conosciuto con altri nomi in tutto il mondo:in Canada si chiama pan dorato,servito ovviamente con lo sciroppo d'acero,in Inghilterra è toast francese o "french toast",nei paesi spagnoli è torreja o torrija,in Svizzera è crosta dorata.
Alla base inventato per non gettare il pane secco a casa,oggi è anche proposto nei menù dei dolci di grandi ristoranti gastronomici,evidentemente rivisitato e ancora più goloso.
Spesso preparato per la merenda dei bambini,resta nondimeno il dessert riconfortante dei grandi.

Quello che vedete nelle foto è il mio primo pain perdu,ne ho mangiato solo due volte da quando sono in Francia (11 anni quest'anno!) allora ho voluto farlo io a casa soprattutto che è troppo facile da fare e che mio marito lo adora.
Ho solo utilizzato della brioche al posto del pane per il gusto già un po' dolce e la vanillina classica l'ho boicottata par dello zucchero alla mela e zenzero trovato on Giappone che sprigiona un profumo dolce e speziato.

Ingredienti per 2 persone:
4 fette di brioche
1 uovo
125ml di latte
1 cucchiaio di zucchero
1 cucchiaio di zucchero alla mela e zenzero
30gr di burro

In un piatto fondo sbattere l'uovo e in un altro versare il latte,gli zuccheri e mescolare bene.Mettere la brioche nel latte e girarla per impregnarla di latte,poi passarla nell'uovo sui due lati.
In una pentola far fondere il burro,disporre le fette di brioche e farle dorare da entrambi i lati.
Alla fine della cottura mettere le brioche nei piatti di servizio e spolverare ancora un pochino di zucchero alla mela e zenzero.(Se volete fare lo zucchero aromatizzato a casa mixate delle fette di mela essiccate fino a ridurle in polvere fine e mettete da parte.Mettete poi dello zucchero semolato nel mixer,un po' di zenzero in polvere e un po' di polvere di mele a seconda dei vostri gusti rispetto allo zenzero,deve risultare uno zucchero fine,leggermente "piccante" a causa dello zenzero e molto profumato di mela).


lundi 11 mars 2013

Velouté de Rutabaga Mascarpone et Fève Tonka/Vellutata di Rutabaga Mascarpone e Fava Tonka




On s'était tous préparés aux beaux jours,le soleil avait commencé à bien chauffer tant que samedi j'étais dehors en t-shirt manches courtes,le sourire estampillé sur mon visage puisque finalement on pouvait laisser tomber la grosse doudoune qui pèse des tonnes,les journées se rallongent,on était prêt à aller au potager préparer le terrain pour les premiers semis...mais que nenni,hier température descendue à 5°C au maximum,encore le feu dans la cheminée et une soupe dans l'assiette du diner!
Heureusement qu'il y a la cuisine pour me rendre un peu de bonne humeur et bien que ce soit encore un velouté,il est bon,cremeux(merci le mascarpone!) et relevé grâce à la fève tonka.

Le rutabaga,légume racine qui fait partie de la famille de ces légumes dit d'antan puisqu'ils avaient été laissés aux oubliettes suite à la deuxième guerre mondiale car trop mangés pendant et signe de pauvreté ensuite,mais qui depuis 2 ou 3 ans reviennent en vogue,même dans les grands restaurants où les chefs se font un plaisir de les rammener au goût du jour.
De la même famille que le navet et la betterave,se cuisine pareillement,surtout en pot au feu et en soupe,d'une saveur plutôt sucré il paraît qu'il fait des merveilles si cuit comme une frite,le goût un peu caramelisé,je vais tester...

Et la fève tonka,cette graine qui nous vient du fruit de l'arbre du teck,oui le même qu'on utilise pour les meubles de votre jardin,d'habitude utilisée en pâtisserie mais qui rehausse les saveurs salées (sans pour autant en abuser) comme la noix de muscade est à râper.Une chose que je m'amuse à faire avec les personnes qui ne la connaissent pas est de leur faire sentir le petit flacon dans lequel je garde mes fèves et leur dire:pense à la vanille et ils sentent la vanille,maintenant pense au caramel et encore ils sentent le caramel,en dernier pense au chocolat ou au café...bref, vous avez compris le principe.

C'est donc suite au froid et à cet hiver qui ne veut pas s'en aller que le dimanche soir c'est encore soupe et un peu de douceur ça met du baume au coeur.


Ingrédients pour 3-4 personnes:
2 rutabagas
1 grosse carotte
1 oignon jaune
huile d'olive
bouillon de légumes
2 càs de mascarpone
1 fève de tonka

Eplucher et couper l'oignon,la carotte et les rutabagas en morceaux égaux puis faire revenir l'oignon dans une casserole avec 3 càs d'huile,dès qu'il devient transaparent ajouter le reste des légumes,bien mélanger et laisser cuire à feu moyen pendant 5-10 minutes sans faire brûler.
Couvrir ensuite avec le bouillon de légumes,laisser mijoter pendant 20 minutes.
Retirer du feu,mixer à l'aide d'un mixeur plongeant puis remettre sur le feu (bas) et ajouter le mascarpone pour le faire fondre.
Dès que le mascarpone s'est bien incorporé au velouté,servir dans des bols et râper un peu de fève tonka au dessus de chaque bol.
Bon appétit!

 
Ci eravamo tutti praparati ai bei giorni,il sole aveva cominciato a scaldare per benino tanto che sabato ero fuori in maglietta,il sorriso stampato sulla faccia perchè finalmente si poteva lasciar perdere il piumino che pesa delle tonnellate,le giornate si allungano,si era anche pronti ad andare nell'orto a preparare la terra per i primi semini da piantare...e invece no,ieri temperatura massima 5°C,ancora il fuoco nel camino e la zuppa nel piatto per la cena!
Per fortuna che c'è la cucina per darmi il buon umore( e la canzoncina di Pollon,solo la canzoncina vi assicuro ;)! ) e anche se è ancora una vellutata è cremosa,grazie al mascarpone e speziata dalla fava tonka.
 
La rutabaga,brassicaceo che fa parte di quei legumi detti di un tempo perchè sono stati un po' dimenticati in seguito alla seconda guerra mondiale perchè troppo mangiati durante e segno di povertà in seguito,ma che da circa 2 o 3 anni sono tornati di moda.
Della stessa famiglia della rapa e della barbabietola,si cucina similmente,soprattutto nei lessi o in zuppa,dal sapore piuttosto dolce sembra faccia meraviglie se cotto come una patatina fritta,caramellizza dicono...provero'!
 
E la fava tonka,questo seme che ci viene dal frutto dell'albero del teck,sì lo stesso che si utilizza per i mobili del vostro giardino,di solito utilizzato in pasticceria ma risalta anche i piatti salati(gamberi et aragoste per esempio) si grattuggia come la noce moscata.
Una cosa che mi piace fare con le persone che non la conoscono è far loro annusare il flacone in cui conservo le fave e dir loro:pensa alla vaniglia e sentono la vaniglia,ora pensa al caramello e sentono il caramello ed ora pensa al cioccolato o al caffé...insomma avete capito il concetto.
 
Ingredienti per 3-4 persone:
2 rutabaga
1 carota grossa
1 cipolla gialla
brodo di verdure
olio d'oliva
2 cucchiai di mascarpone
1 fava tonka
 
Sbucciare et tagliare la cipolla,la carota e le rutabaga in pezzi di taglia uguale poi far soffriggere la cipolla in una pentola con 3 cucchiai di olio,aggiungere il resto delle verdure,mescolare bene e far cuocere per 5-10 minuti senza far bruciare.
Coprire con il brodo di verdure e lasciare sobbollire per circa 20 minuti. 
Togliere dal fuoco,mixare con il mixer a immersione poi rimettere su fuoco basso e aggiungere il mascarpone per farlo sciogliere.
Quando il mascarpone si è ben mescolato alla vellutata,disporre nei piatti fondi e grattarci sopra un pochino di fava tonka e srvire.
Bon appétit!

lundi 25 février 2013

Tartare de Saumon Spicy/Tartara di Salmone Spicy


De mon voyage au Japon (oui,j'y reviens encore une fois mais il y a tellement d'inspiration culinaire dans ce pays que je n'aurai jamais terminé d'en prendre des idées!) les souvenirs de tout ce que j'ai pu y manger me trottent encore dans la tête et à la maison il n'y a pas un jour sans que je me prepare un petit plât à tendance asiatique.

Ce sont sutout les izakaya qui me font saliver,ces petites portions qu'on vous sert avant le repas quand vous commandez une bière ou le shochu,une boisson alcoolisée qu'on denomme aussi comme vodka japonaise qui peut se boire froide ou allongée avec de l'eau chaude.Attention aux maux de tête le lendemain!
Izakaya c'est aussi le nom qu'on donne à ces bars dont on va juste pour boire plusieurs un verre et picorer donc dans les assiettes sans vraiment faire un vrai diner.Tout le monde se sert en on recommande au fur et à mesure de l'envie et de la faim de chacun.

C'est donc tout naturellement que je vous propose ce tartare de saumon que j'ai voulu accomoder avec les épices que j'ai rammené le mois dernier et que n'avais pas encore utilisé.



Ingrédients pour un petit bol:
200gr de pavé de saumon très frais
10 brins de ciboulette
1/2 oignon nouveau avec la partie verte
40gr de mayonnaise japonaise ou allegée
10 gouttes de tabasco
3 pincées de shichimi au piment
1/4 de citron vert
Oeufs de saumon
Algues nori en paillettes

Préparer la sauce spicy:dans un saladier assez grand pour contenir ensuite le saumon,mélanger la mayonnaise avec le tabasco,les épices shichimi,le jus du morceau de citron.
Enlever la peau au pavé de saumon,le détailler en petits cubes et le mélanger à la sauce mayonnaise.
Couper finement l'oignon nouveau,l'ajouter au saumon et garder le côté vert pour la déco,ciseler la ciboulette,la mettre aussi dans le bol avec le saumon,mélanger tout pour bien enrober de mayonnaise.
Mettre le tout dans le bol de service,surmonter avec la partie verte de l'oignon nouveau,une càc d'oeufs de saumon et les paillettes de nori(si vous n'en trouvez pas,prenez une grandes feuilles de nori qu'on trouve facilement dans le rayon cuisine du monde des GMS et davec la pointe d'un couteau très aiguisé coupez des fines lamelles d'algue et puis découpez encore en paillettes).
Garder au frais jusqu'au moment de servir ou servir de suite.

 
Del mio viaggio in Giappone (si,ne parlo ancora una volta ma c'è cosi' tanta ispirazione culinaria in questo paese che non finiro' mai di trovare delle idee!) i ricordi di tutto cio' che ho mangiato mi trottano ancora per la testa e a casa non c'é giorno senza che mi prepari un piatto a tendenza asiatica.

Sono soprattutto gli izakaya che mi danno l'acquolina in bocca,queste piccole porzioni che vi servono prima del pasto quando ordinate una birra o lo shochu,una bevanda alcolica chiamata anche vodka giapponese che si puo' bere fredda o aggiunta a dell'acqua calda.Attenzione al mal di testa il giorno dopo!
Izakaya é anche il nome che si da ai bar dove si va a bere parecchie una birra e spiluccare nei diversi piatti senza fare una vera cena.Tutti si servono e si riordina a seconda delle voglie e della fame di ognuno.

Ecco quindi che vi propongo questa tartara di salmone che ho condito con le spezie che ho portato a casa un mese fa e che non ho ancora utilizzato.

 
Ingredienti per una ciotolina:
200gr di salmone freschissimo
10 rametti di erba cipollina
1/2 cipollina novella con la parte verde
40gr di mayonese giapponese o light
10 gocce di tabasco
3 pizzichi di shichimi al peperoncino
1/4 di limone verde (lime)
uova di salmone
alghe nori in paillettes
 
Preparare la salsa spicy:in un recipiente abbastanza grande per contenire il salmone in seguito,mescolare la mayonese con il tabasco,le spezie shichimi e il succo del quarto di lime.
Togliere la pelle al salmone,tagliarlo a cubetti e mescolarlo alla salsa mayonese.
Affettare finemente il cipollotto aggiungerlo al salmone e conservare la parte verde per la decorazione finale,tritare l'erba cipollina ed aggiungerla al salmone poi mescolare bene per amalgamare alla mayonese.
Disporre il tutto in una ciotolina di servizio,cospargere con la parte verde del cipollotto,un cucchiaino di uova di salmone e le paillettes di alghe nori ( se non ne avete potete prendere un foglio di nori che si trova facilmente nei supermercati tra i prodotti esotici e con la punta di un coltello molto affilato tagliate delle striscioline e poi dei pezzetti linghi 2 o 3 cm).
Conservare in frigo fino al momento di servire o servire subito.
 
 
 

mercredi 20 février 2013

Soupe de Topinambours à la Crème et Piment d'Espelette/Vellutata diTopinambour alla Panna e Peperoncino di Espelette


Versione italiana più sotto
 
Me voici de retour avec (encore) une recette de soupe.Cette fois préparée un peu par hasard car j'avais quelques topinambours qui attendaient depuis quelques jours de finir dans la casserole mais je n'arrivais pas à me décider à les cuisiner.En fait j'avais envie de les passer tout simplément à la pôele avec un peu de beurre mais comme il n'étaient plus tous frais,j'ai opté pour la douceur d'un velouté rehaussé par du piment d'espelette. Effectivement il ne se gardent pas longtemps,il faidrait les consommer rapidement après l'achat,les choisir bien rose violacés et sans trop de "noeuds"(il seront plus faciles à éplucher).
La saveur de topinambour qui rappelle l'artichaut et la rondeur di piment d'espelette ont été une grande révélation à mon palais.En plus elle est toute simple à préparer,rapide et savoureuse.Parfaite pour ces jours de grisaille qui tardent à laisser leur place aux beaux jours.
 
Ingrédients pour 2-3 personnes:
8 topinambours de taille moyenne
1 pomme de terre moyenne
2 gousses d'ail
bouillon de volaille
1/2 verre de crème liquide
2 ou 3 pincée de piment d'espelette
huile d'olive
sel,poivre
 
Eplucher et couper en dés les topinambours et les mettre dans un saladier avec de l'eau froide et un peu de jus de citron.Eplucher la pomme de terre et la couper en morceaux de la même taille que les morceaux de topinambour.
Eplucher l'ail et le couper en fines lamelles.
Mettre 2 càs d'huile dans une casserolesur feu moyen avec l'ail et faire revenir sans le faire colorer,ajouter les topinambours et faire sauter quelques instants puis ajouter la pomme de terre.
Couvrir avec le bouillon de volaille (il doit dépasser les legumes d'au moins 2 cm) et laisser mijoter 20 minutes,les légumes ne doivent plus faire de resistance si on enfonce la pointe d'un couteau.
Sortir du feu,mixer à l'aide d'un mixeur plongeant puis verser la crème,bien mélanger et remettre sur feu doux.Rectifier l'assaisonnement si nécéssaire puis parsemer avec le piment d'espelette et servir chaud. 
 
 
 
Eccomi di ritorno con (ancora) una ricetta di zuppa.Questa volta preparata un po' per caso perchè avevo qualche topinambour che stavano aspettando da qualche giorno di finire in pentola ma non riuscivo a decidermi di cucinarli.Infatti avevo voglia di passarli in padella semplicemente con un po' di burro ma come non erano più molto freschi ho optato per la dolcezza di una vellutata risvegliata dal peps del peperoncino di Espelette.Effettivamente i topinambour non si conservano a lungo,bisognerebbe conumarli rapidamente dopo l'acquisto,sceglierli belli rosa violacei e senza troppi nodi (saranno cosi' più facili da sbucciare).
Il sapore del topinambour che ricorda quello del carciofo e la pienezza del peperoncino di Espelette sono stati una grande rivelazione al mio palato.In più è facilissima da preparare,veloce e gustosissima.Perfetta in questi giorni grigi e terni che tardano a lasciare il posto alle belle giornate soleggiate.
 
Ingredienti per 2-3 persone:
8 topinambour di taglia media
1 patata
2 spicchi di aglio
brodo di pollo
1/2 bicchiere di panna liquida
2-3 pizzichi di peperoncino di Espelette
olio d'oliva
sale,pepe
 
Sbucciare e tagliare a cubetti i topinambour e metterli in una ciotola di acqua fredda con un po' di succo di limone.Sbucciare la patata e tagliarla anch'essa a cubetti.Sbucciare e affettare l'aglio.
Mettere 2 cucchiai di olio in una pentola  su fuoco medio con l'aglio senza farlo colorare,aggiungere i topinambour e farli saltare qualche istante poi aggiungere la patata.
Versare il brodo di pollo e coprire le verdure (il brodo deve oltrepassarle di almeno 2cm) e lasciar cuocere per 20 minuti,le verdure non devono fare alcuna resistenza alla punta di un coltello.
Togliere dal fuoco e mixare xon il mixer a immersione poi versare la panna,mescolare bene e rimettere la pentola su fuoco dolce.Aggiustare di sale e pepe se necessario spolverare con il peperoncino e servire caldo.
 
 
 

mercredi 13 février 2013

Matcha Tea Latte

 
Comme vous savez,il y a quelques semaines j'ai passé quelques jours au Japon à Sapporo, et vu le froid et la neige,s'il y avait bien une chose que j'aimais faire dans l'après-midi,c'était aller me refugier au Sturbucks du centre ville(il faut dire qu'il y en a plein parsemés dans toute la ville,à la surface comme en sous sol car Sapporo est construite de façon à que pendant l'hiver les gens puissent traverser la ville de long en large dans des tunnels souterrains dans lesquels il y a des magasins et des restaurants).
Je sais ce n'est pas très japonais traditionnel le Sturbucks mais comme il y en a pas à côté de chez moi à Reims dès que je peux j'en profite et puis un petit Frappuccino en été ou un Tchai Latte bien chaud en hiver ne fait jamais de mal!
Tout ça pour dire que làbas j'ai découvert le Matcha Tea Latte.J'adore le thé matcha,j'en buvais tasse sur tasse au Japon et je continue à la maison, c'est donc sans beaucoup d'explications que je suis tombée amoureuse du Matcha Tea Latte.Donc après la recette du Chai Latte glacé pour l'été voici la recette du Matcha Tea Latte pour l'hiver.
Le goût du thé matcha prend toute l'onctuosité du lait entier surmonté par sa belle mousse verte.Pas besoin de sucre ni autre,toute simple cette recette vous changera du chocolat chaud classique.
 
 
Ingrédients pour 1 grand verre:
200ml d'eau bouillante
100ml de lait entier frais
10gr de thé matcha en poudre fine
 
Faire chauffer le lait dans une casserole et l'enlever du feu dès la première ébullition.
Dans un grand verre verser la poudre de thé et l'eau bouillante et bien mélanger.
A l'aide du fouet spécifique(ou si vous avez une machine à café qui vous permet de faire de la mousse de lait c'est encore mieux!) faire mousser le lait et dès que la mousse est bien épaisse et qu'elle "tient" l'incorporer au thé sans mélanger.C'est prêt!
 
 
 
Come sapete qualche settimana fa son stata in Giappone a Sapporo e visto il freddo e la neve,se c'era una cosa di cui approfittavo volentieri era di andare a rifugiarmi nello Sturbucks del centro città(bisogna dire che ce ne sono un sacco sparsi in tutta la città,in superficie come in sotterraneo perché Sapporo è costruita in modo che la gente durante l'inverno possa attraversarla in lungo e in largo grazie ai tunnel sotterranei nei quali ci sono negozi e ristoranti).
Lo so che non è molto nella tradizione giapponese lo Sturbucks ma come non ce ne sono vicino a casa appen aposso ne approfitto e poi un Frappuccino in estate o un Tchai Latte ben caldo in inverno non fanno mai male!
Tutto cio' per dirvi che allo Sturbucks di Sapporo ho scoperto il Matcha Tea Latte.Adoro il thé matcha,ne bevevo tazza dopo tazza laggiù e continuo ancora a casa quindi è senza molte spiegazioni che mi sono innamorata del matcha tea latte.Percio' dopo la ricetta del Chai Latte ghiacciato per l'estate eccovi la ricetta del Matcha Tea Latte per l'inverno.
Il sapore del thé matcha prende tutta l'ontuosità del latte intero e della sua schiumina verde.Non c'è bisogno di zucchero né altro,questa ricetta così semplice vi cambierà dal solito cioccolato caldo
 
Ingredienti per 1 bicchiere grande:
200ml di acqua bollente
100ml di latte intero fresco
10gr di thé matcha in polvere fine
 
Far scaldare il latte in un pentolino e toglierlo dal fuoco non appena inizia a bollire.
In un grande bicchiere mettere la polvere di thé,versare l'acqua e mescolare bene.
Con l'aiuto del frustino specifico(se avete una macchina da caffé che vi permette di schiumare il latte ovviamente è anche meglio)far schiumare il latte e quando sarà bella spessa incorporarla al thé senza mescolare.Pronta!
 
 

mercredi 6 février 2013

Malfatti

 
Voici une autre recette typiquement italienne,encore de ma région,la Lombardie mais adoptée dans les regions voisines.Encore une recette plutôt hivernale,mais végétarienne et qui,elle aussi,tiens bien au corps.Vous allez voir,vous allez être bien repus avec juste quelques uns de ces malfatti.En italien ça signifie "mal faits" à cause de leur forme irrégulières,certains les indiquent comme des gnocchi,mais dans la préparation il n'y a rien qui leur ressemble sauf la cuisson à l'eau ;)
 
Dans le passé on substituait la ricotta avec du mascarpone,mais l'appareil était donc plus indigeste et lourd;on utilisait aussi lemême appareil avec ricotta et un ajout de dés de jambon pour de la farce à ravioli.
 
 
 
Ingrédients pour 4 personnes:
400gr de pousse d'épinards
160gr de farine
150gr de ricotta
60gr de beurre
8°0gr de parmesan fraichement râpé
2 oeufs
1 petit oignon
Noix de muscade
sel et poivre
 
Nettoyeret laver les pousses d'épinard et les cuire sans matière grasse dans une poêle.Les égoutter entre les mains(attention c'est chaud!) et les hacher.
Couper  l'oignon en deux et le faire revenir dans 20gr de beurre,puis ajouter les épinards hachés et cuire à feu doux pendant quelques minutes.Enlever l'oignon et laisser refroidi hors du feu.
Dans le bol d'un mixeur mettre la ricotta,les épinards,les oeufs,la moitié du parmesan,la farine,un peu de noix de muscade et faire tourner pour mélanger les ingrédients.Saler et poivrer.
Avec l'appareil obtenu,former des boulettes(astuce:mouillez vous souvent les mains pour que la pâte ne colle pas aux doigts) de la taille d'une noix et les rouler dans la farine.Les poser sur un plateau en carton fariné ou sur une feuille de papier farinée.
Porter une grande casserole d'eau à ébullition et cuire les malfatti quelques minutes,les égoutter avec une araignée au fur et à mesure qu'ils viennent à la surface.
Les déposer ensuite dans un grand plât dont le fond est couvert avec un peu de beurre fondu et les asperger de beurre fondu et de parmesan râpé entre chaque couche dès que vous les enlevez de la casserole.Servir bien chaud.
 
 
 
Je sais ça a l'air moche d'où malfatti,mais c'est vraiment gouteux!
 

dimanche 3 février 2013

Cassoeüla

 
 
Apres 10 jours passés au Japon à manger beaucoup de poisson et de soupes ramen,d'ailleurs c'est dommage de devoir rentrer si tôt,me voilà de retour avec une recette régionale de chez moi,en Italie:la cassoeüla.
Typique de la Lombardie,(son nom est en dialect en fait)on peut l'italieniser en "cazzuola" qui vient du nom "cazza" la casserole où l'on la cuisine.
 
Comme tout pays qui a ses plâts mijotés de l'hiver,la cassoeüla est un de ces plâts qui tiennent bien au corps durant les froids mois d'hiver de la pianura padana,où l'humidité et le froid s'installent et vous pénètrent dans les os sans plus vous lâcher.Pour vous chauffer donc,et surtout pour partager un plât en famille le dimanche,cette recette est idéale pour changer du boeuf bourguignon ou du boeuf carotte.D'autant plus qu'elle n'est pas chère vu que les morceaux utilisé sont des "morceaux pauvres":pied de cochon,couenne,travers de porc,saucisses et surtout du chou frisé.Ici j'ai ajouté un ingrédient:des haricots de Soissons,comme j'habite juste à côté et que j'en avais des secs dans mon placard,j'en ai profité pour personnaliser un peu la recette.
 
La tradition veux que la cassoeüla soit meilleure quand on utilise le "chou gélé" c'est à dire quand le chou vert a pris les premières bruines.Je vous l'accorde là on en est loin,après toute la neige qui est tombée... 
 


 
 
Ingrédients pour 6 personnes:
2ààgr de couenne de porc nettoyéé
1 pied de cochon
800gr de travers de porc
8 petites saucisses(type de Toulouse mais plus petites)
200gr de puréé de tomates
1 carotte
1 oignon
1 branche de céléri
1 chou frisé
2 poignées de haricots sec de Soissons
vin blanc sec
bouillon de légumes
sel et poivre
 
La veille faire tremper les haricots dans un saladier rempli d'eau pour toute la nuit.
Dans un plât en terre cuite qui peut aller sur le feu,verser la carotte,l'oignon et la branche de céléri coupés grossièrement,les laisser revenir avec la couenne coupée en petits morceaux et le pied de cochon.
Après une dizaine de minutes ajouter les travers de porc et laisser dorer sur chaque face.
Mouiller avec un peu de vin blanc et laisser évaporer puis verser la purée de tomates.
Laisser cuire environ 1 heure à petit feu.
Entretemps laver le chou frisé et enlever les grosse côtes du milieu des feuilles plus grosses.Les blanchir dans de l'eau bouillante et les essorer entre les mains.
Ajouter les saucisses piquées avec une fourchette à la casserole,puis les feuilles de chou frisé et les haricots égouttés.
Continuer la cuisson pendant encore 1 heure (+1/2 heure si besoin) en ajoutant du bouillon quand ça sèche trop.Ajuster de sel et poivre puis servir chaud.
 
 
 
Dopo 10 giorni passati in Giappone a mangiare tantissimo pesce fresco e zuppe di ramen,infatti è un vero peccato dover rientrare così presto,eccomi di ritorno con una ricetta regionale di casa mia:la cassoeüla.Tipica della Lombardia (il suo nome è infatti in dialetto) si puo' italianizzare in "cazzuola" dal nome "cazza" la pentola dove si prepara tradizionalmente.
Come ogni paese che ha i suoi piatti invernali,la cssoeüla è uno di quelli che si preparano duranti i mesi d'inverno dove l'umidità e il freddo ti penetrano nelle ossa senza lasciarvi un attimo di tregua(d'altronde ora evito di scendere in Italia durante i lesi freddi,non sopporto più quelle temperature!).
Per scaldarsi quindi ma soprattutto per condividere il pranzo della domenica in famiglia questa è la ricetta ideale.Inoltre non è molto onerosa visto che i pezzi per prapararla sono i più poveri del maiale:cotenna,piedini,puntine,salamelle e soprattutto la verza.Qui ho aggiunto un ingrediente:i fagioli che qui chiamiamo di Soissons,e visto che ci abito vicino e che ne avevo nell'armadio ne ho approfittato  per personalizzare un po' la ricetta.
 
La tradizione vuole che la cassoeüla sia migliore quando è preparata con le verze gelate,coiè che abbiano preso la prima brina.
 
 
 
Ingredienti per 6 persone:
200g di cotenna di maiale pulita
1 piedino di maiale
800gr di puntine di maiale
8 salamelle
200gr di passato di pomodoro
1 carota
1 cipolla
1 costa di sedano
1 verza
Vino bianco secco
brodo vegetale
sale e pepe
La sera prima mettere i fagioli in una ciotola piena d'acqua e lasciarli riposare una notte intera.
In un tegame di coccio mettere le verdure tritate grossolanamente e farle insaporire con la cotenna tagliata a pezzetti e con il piedino di maiale.
Dopo una decina di minuti unire le puntine e farle dorare su ogni lato.
Bagnare con il vino bianco,farlo evaporare e poi unire il passato di pomodoro.Cuocere per circa un'ora a fuoco basso.
Nel frattempo lavare la verza e togliere le coste più dure delle foglie più grandi.Sbollentarle in acqua bollente e strizzarle.
Unire le salamelle punzecchiate con una forchetta,poi la verza e i fagioli sgocciolati e lasciar cuocere ancora un'ora,aggiungere del brodo se si aciuga troppo.Correggere di sale e pepe e srvire caldo.